Chaudière frigide

Publié le par Tom


    Dans l'épisode précédent, Dan a annoncé à Vinnie qu'il avait eu un enfant-otarie avec la grand-mère de Belinda, la femme-poisson clown. Vinnie n'a pu le supporter, et de rage elle a vidé le bocal de Belinda.


    Ah oui. Non.
    C'est pas ça.
    Faites excuse.

    Dans l'épisode précédent, Super Mario est parti en nous laissant dans deux centimètres de flotte froide et des radiateurs qui pleuvaient.

    Ça a eu une conséquence très positive, somme toute.

    Monsieur Basilic a cessé de dire des trucs comme "bah ça va aller, maintenant, hein, c'est sûr !"

    En fait, il a même cessé de dire des trucs, tout court.

    Le seul bruit qu'il faisait encore, c'était scrouit-scrouit à cause de la flotte.

    Alors là on a été très diplomate, il faut dire. On l'a complimenté sur le fait qu'il faisait super bien scrouit-scrouit dans la flotte. Non, vraiment, jamais on avait vu un scrouit-scrouit aussi bon. Alors il a rougi, il a dit que oui, dans sa jeunesse, il aurait bien aimé faire plus scrouit-scrouit mais la vie, le travail, la famille, enfin bon. Et puis, de scrouit en scrouit, on en est venu à parler du derrière de monsieur Basilic. Et monsieur Basilic, il disait :

    - "Ah oui, mon derrière, je l'aime beaucoup, on s'est toujours bien entendu, mais c'est vrai qu'il est un peu neurasthénique, ces derniers temps.
- Oui mais c'est qu'il manque d'exercice", nous on a dit. "Il faudrait peut-être simplement qu'il se bouge un peu ?
- Vous croyez ? qu'il a demandé. De l'exercice comment ?
- Ben par exemple, il pourrait prendre un putain de bottin, un putain de téléphone et appeler un putain de plombier ! Ça, ça lui ferait vachement d'exercice d'un coup, à votre derrière !
- Oui, mais ça serait pas un peu trop justement ?" il s'est inquiété.

    Alors on l'a rassuré. Longtemps. On se relayait. L'un épongeait la flotte, l'autre rassurait monsieur Basilic sur son derrière.

    Finalement, le derrière de monsieur Basilic a appelé un plombier, deux jours plus tard. Qui est venu. Un peu surpris, parce que c'est pas tous les jours qu'on a un derrière au téléphone.
Quand il est arrivé, on lui a passé un scaphandre et il s'est promené avec nous dans la maison. Il a regardé les robinets des radiateurs. Il les a bien examinés. Il a démonté une ou deux pièces, pour mieux voir. Et puis, il a toussoté dans son scaphandre et il a dit...

/mode vérité pure on

"C'est bizarre... hum... un peu bizarre..."

Monsieur Basilic il a demandé :

- C'est quoi qui est bizarre ?

- Ben les robinets des radiateurs... les raccords, là. C'est... comment dire...

- Oui...?

- Ben... c'est de la merde complète... un peu... quoi."

/Mode vérité pure off.


    Donc, bon, il a fallu tous les changer. Donc bon, évidemment, le plombier pouvait pas faire ça là tout de suite, donc bon évidemment, il a fallu prendre un rendez-vous pour la semaine suivante.

    Et puis  il a demandé pourquoi il faisait aussi froid, ici, alors que le truc dans le placard, là, ça ressemblait vachement à une chaudière à gaz. Devant le grand silence gêné de monsieur Basilic, il s'est tourné vers nous et on lui a dit : Super Mario, il a appuyé sur tous les boutons, mais il a pas réussi à la mettre en marche.
Alors le plombier, il a regardé la chaudière. Il a appuyé sur un bouton. Il a tourné une manette.
"Ben, ça marche," il a dit.

    Alors on a foutu tout le monde dehors pour filer à notre première douche, et une demi-heure plus tard, la chaudière a dit "fuck total la société" et elle s'est arrêtée.

Commenter cet article

Cinn 28/01/2008 20:37

On a le temps, en 1/2 heure, de prendre une douche décente ?

Tom 31/01/2008 11:20

Une douche dont on sort d'un coup tout nu et couvert de mousse pour courir dans l'escalier en hurlant des insanités sur les moeurs douteuses de la chaudière - est une douche très indécente.