Les poupées russes

Publié le par Jerry

    Aucun lapin n'est éternel.

    Même ceux posés par GDF.

    Alors bon, on l'a encore attendue un peu plus longtemps, l'arrivée du gaz, mais cinq jour supplémentaires à se geler, à raison d'un demi-pull par personne et par jour, c'était encore jouable, et puis monsieur Basilic l'avait dit, qu'on l'aurait, le gaz, avant novembre, ça c'est sûr, ah ben maintenant, oui, quand même, alors on avait confiance et ça nous tenait chaud.

    Et effectivement, on l'a eu, le gaz, avant novembre. Six jours avant, pour être précis.

    Mais c'est là qu'on a eu confirmation d'un truc qu'on commençait vaguement à soupçonner, depuis quelques temps. C'est que cette histoire, elle était à peu près faite comme les poupées russes. Vous savez, ces poupées, quand vous jartez la plus grande, y'en a encore une petite à l'intérieur, et à l'intérieur de celle-ci, une plus petite, etc. Bon ben là, comme pareil, mais avec les problèmes. Des problèmes russes. ça veut dire qu'à chaque fois que vous avez réussi à virer un problème, y'en a un plus petit tout pareil qui vous fait coucou à l'intérieur et vous vous retrouvez au même point.

    En même temps, ce jour-là, le jour où GDF est venu mettre un joli tuyau pour relier le petit circuit de gaz de l'intérieur de chez nous au gros circuit de gaz de dehors sous la terre, la poupée russe qu'on a découverte à l'intérieur de la première poupée, elle était pas jolie du tout. Pour tout dire, elle avait la tête de Super Mario, qui avait enfin réussi à échapper à tous les Goombas pour venir mettre en route notre jolie chaudière toute neuve jamais servi qui allait enfin pouvoir servir, maintenant qu'elle avait du gaz.

    Super Mario, il a commencé par plier la bouche, on a cru qu'il allait sourire, mais en fait il l'a pliée dans l'autre sens. Ensuite il a continué en ouvrant la bouche, on a cru que c'était pour dire bonjour, mais en fait c'était pour laisser échapper, entre ses dents, un sifflant "j'vais pas me faire chier".

    Ensuite il a réussi à brancher la chaudière, mais la démarrer, jamais.

    Ensuite il a mis en eau les radiateurs, juste pour voir, puisqu'évidemment, sans eau chaude, c'était vraiment juste pour voir, et ils fuyaient de partout, les radiateurs, et puis pas qu'un peu, genre fontaine décorative comme devant les mairies, mais en plus modern style. On a pas vraiment osé demander si c'était bien lui aussi qui les avait installés pourtant, parce que ça commençait à siffler drôlement fort entre ses dents, et puis là il a encore ajouté qu'il allait pas se faire chier.

    Au bout de quelques heures, on avait sous les yeux une vision bien claire de toutes les poupées russes, déboitées les unes des autres, étalées en champ de bataille un peu partout chez nous, un vrai carnage de poupées russes. C'est là qu'on a découvert la dernière qui se cachait à l'intérieur de toutes les autres, elle était pas jolie non plus mais c'est le problème avec ce genre de poupées russes, la dernière, c'était monsieur Basilic, tout rouge et tout énervé, qui a commencé à s'embrouiller avec Super Mario en prenant à témoin la chaudière. Celle-ci se murait dans une muette impartialité.

    Après, on a pas tout bien suivi vu qu'on était en train de construire une digue au milieu du salon, mais à un moment Super Mario était plus là, on l'a pas entendu dire au revoir, juste un vague "j'vais pas me faire chier" qui siffla longuement le long de l'allée, se mêlant au frisson du vent sous les arbres, dans la nuit déjà avancée.

    Dans notre maison, y'avait toujours pas d'eau chaude, mais de l'eau froide un peu partout.

    Alors on a remis un pull et puis des bottes, et on a commencé à ranger les poupées russes par ordre de taille, pour bien se souvenir dans quel sens il allait falloir les remonter.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nashou 03/12/2009 09:15


!!!!


aie aie !

Scoumoun (sorry pr l'ortograf) quand tu nous tiens !!

mais c'est terrible votre histoire, mais c'est encore plus que terrible à lire


Mysstique 17/01/2008 18:26

Rassurez-moi un peu ... on vous a réduit le montant du loyer avec toutes ces misères ? Non ???

Tom et Jerry 22/01/2008 11:28

Oooooh, ça... C'est un autre combat..."Non parce que vous aussi, finalement, vous êtes bien embêtés, avec toutes ces histoires, hein..." (copyright monsieur Basilic)

ralphy 17/01/2008 13:02

Je ne suis pas mécontent d'avoir pour popriétaire un membre de ma famille. Autant l'appartement a des défauts depuis des années (du genre : le câble de l'antenne télé s'est rompu quelque part dans les murs...), autant c'est pas gênant (qui regarde la télévision "hertzienne" de nos jours ?) et... je ne risque pas de mourir inondé ou de froid.

Mais puisque vous êtes tous deux là pour nous en parler, je devine que vous survivez, tant bien que mal, à l'hiver ?

Jerry 22/01/2008 11:27

Dis donc, t'as quelque chose à demander à ta soeur pour lui faire autant de compliments?