Super Mario glande

Publié le par Tom

    Après avoir bien ouhaouhé avec GDF au téléphone, force nous a été de porter en place publique le doute que nous commencions à entretenir quant à l'utilité réelle des super-pouvoirs de Bricodidier.

    Entendons-nous : il y a trois espèces de super-pouvoirs.
    Les super-pouvoirs qui sont cools et qui sont utiles : par exemple, bloquer les balles des méchants avec sa poitrine.
    Les super-pouvoirs qui sont cools mais inutiles. Par exemple : surfer dans l'espace.
    Les super-pouvoirs inutiles et tout nases. Par exemple, boire du lait par l'oreille.

    Bricodidier était censé amener assez rapidement Super Mario, plombier responsable de l'installation qui marchait pas. Tout heureux de cette venue en urgence qui allait enfin nous tirer des emmerdes dans lesquelles nous étions depuis - ben ça allait faire trois semaines, déjà -, nous nous sommes renseignés avec dévotion sur les super-pouvoirs dudit Super Mario.
    Et là, monsieur Basilic, il nous a tout dit : "Alors Super Mario, ça, c'est la classe, hein, c'est le meilleur des meilleurs." Super Mario, il allait être là et tout de suite, le monde il allait changer de couleur. Déjà, il y aurait une petite
musique allègre et entraînante.
    Ensuite, les problèmes, au lieu d'être de grosses masses sombres et impénétrables, prendraient aussitôt la forme de petits carrés tamponnés d'un point d'interrogation, auxquels il suffirait de mettre un bon coup de boule pour les résoudre.
 
   Et là, "cette fois, c'est sûr, hein", nous a dit monsieur Basilic, "cette fois, hein, ça va être réglé, c'est sûr". Parce que jusque là, c'est vrai que Super Mario, il avait joué de malchance. La princesse avait été kidnappée par Wario, et puis il y avait eu les vacances, et puis la princesse avait eu une angine, et puis la police avait perquisitionné et mis sous séquestre toute la réserve de champignons magiques. Mais tout ça c'était fini, et ce soir-même, il serait là.

    Alors nous, on attendait avec impatience le coup de boule magique de Super Mario qu'après il ferait enfin bon et chaud chez nous. "Ça, c'est sûr, ça va aller, cette fois, c'est sûr hein", qu'il disait toujours monsieur Basilic. Et Bricodidier, il renchérissait : "ah oui, alors je dirais même plus, ça, c'est sûr".

    Mais Super Mario, il n'est jamais arrivé chez nous. En chemin, sans qu'on sache très bien pourquoi, il a shooté dans une tortue qui passait là, elle a rebondi sur un mur et lui est revenue dans la figure. Fractures multiples, trauma crânien, hospitalisation d'urgence.

    Monsieur Basilic, quand on a appris ça, il a redit encore un coup ou deux "ah ça, c'est sûr, hein", mais en regardant un peu dans le vide et avec l'air de se demander s'il y avait vraiment quelque chose de sûr dans ce triste monde. Il y a eu comme un long silence, un petit vent froid se levait, la journée touchait largement à sa fin. Monsieur Basilic était plongé dans ses pensées, et nous on était plongés dans l'attente d'un truc qu'il nous proposerait et qui ressemblerait à une solution.

    Mais au lieu de ça, il a juste relevé la tête d'un coup et il nous a demandé " Mais c'est quoi, ce flap-flap-flap qu'on entend, là ?"
  
    C'était Bricodidier qui s'éloignait, flottant dans le soleil couchant.

Commenter cet article

Morpheen 11/12/2007 20:35

Mea culpa.

Morpheen 10/12/2007 00:01

Mais t'es complètement barré en fait, c'est formidable ! \o/
Bon, et d'où tu connais l'Eu-Neu-Sseu monsieur Jerry ?

Tom 10/12/2007 11:26

En fait, Parking sur Cour, c'est un blog-concept assez ouf malade, je trouve.Déjà, on a une thématique qui déchire trop tellement, ensuite, on est deux, et ça c'est top pétillant.Après, malheureusement, on a une faille, on est straight. Je sais, c'est limite has-been, mais c'est comme ça. Alors : moi c'est Tom, je suis le monsieur, et Jerry, c'est la madame.;-)

Linowen 09/12/2007 13:51

Quelle patience vous avez, tous les deux, vraiment... >_

Tom 10/12/2007 11:15

Oui, hein... Mais c'est pas non plus comme si on avait eu vraiment le choix...