Drague et immobilier

Publié le par Jerry

    L'immobilier à Paris, c'est à Paris avant d'être immobilier. Pas étonnant, dans ce cas, que certaines agences appliquent des méthodes qui rappellent les grandes heures de la drague sur les trottoirs de la capitale...

    Plantons le décor. Vous, agent immobilier, avez repéré un jeune couple ondoyant à portée de vos rets. Oh, le jeune homme a bien les moustaches un peu longues, et la jeune fille les oreilles un peu grandes, mais ils ont quand même l'air bien sous tous rapports, de la vraie chair de locataire d'eau douce, rien qu'à les voir, vous salivez déjà. Vous les avez donc appâtés avec une jolie location, comme, par exemple, une maison avec six pièces, lumineuse et charmante, une glycine devant l'entrée, un tilleul dans la cour, vue sur des jardins dans un quartier tout calme avec la forêt à côté et la Seine pas loin non plus, et tout ça pour pas ruineux.

    Ils se sont approchés, ils ont goûté, ils ont aimé. Les voilà qui taquinent l'hameçon. Ils commencent à poser des tas de questions, et c'est quoi comme chauffage, et est-ce que c'est bien isolé, et l'abonnement en eau ça marche comment, et la gare est-ce qu'elle est loin, et à votre avis on peut emménager rapidement?

    Ohlà. Ohlà. On dirait qu'ils s'y croient déjà. Ne commettez pas la même erreur. C'est justement à ce moment-là qu'il va falloir ferrer, d'un coup de poignet de maître.

    Ils posent plein de questions? Ne répondez à aucune. Ou plutôt, répondez à leurs questions par des questions. Attaquez-les sur l'épineux chapitre des garanties. Là, soyez sans pitié. Traitez-les comme de la friture. Passez-les au grill, trois minutes de chaque côté, pas plus, de façon à saisir les chairs sans les désécher. Ils vous parlent de leurs salaires? Faites une moue boudeuse. Ils apportent d'autres garanties? Minimisez-les à mort, comme si vous les trouviez douteuses. Plus la garantie proposée est solide, plus il vous faut la mettre en doute. Faites systématiquement comme s'il y avait anguille sous roche. Demandez-en toujours plus.

    Le but est qu'ils se sentent minables. Que, si jamais vous acceptez de leur louer, ils le prennent comme une faveur de votre part. Qu'ils se sentent en infériorité. Qu'ils n'imaginent pas une seconde en être dignes. Il y a cinq minutes, ils trouvaient cette maison très accessible. Faites-leur bien sentir à quel point elle est trop belle pour eux.

  Regardez-les se tordre pitoyablement sur leurs chaises comme deux poissons hors de l'eau. Ils n'attendent plus qu'un bon coup sur la tête, et ils sont à vous.

    Finalement, dans cette affaire, vous n'avez pas fait autre chose que pratiquer un neg hit, cette fameuse tactique employée par les PUA pour closer des HSE ou des H2G. Bon. Vous voilà bien avancés, ça pourrait aussi bien être du marketing ou de l'informatique. Mais c'est bien de séduction qu'il s'agit, et c'est pas un hasard si les théoriciens de la drague ont emprunté leur jargon aux commerciaux.

    Donc, un neg hit, cette fameuse tactique employée par les dragueurs professionnels pour conclure avec des filles bien dans leur peau ou qui ne se laissent pas prendre avec du vinaigre. Et qui consiste à dire à la fille quelque chose d'un peu humiliant, histoire que, soudain inquiète sur sa propre capacité à séduire, elle oublie que le dragueur ne lui plaît pas tant que ça.

    Quel rapport avec l'immobilier, me direz-vous? C'est bien simple. Vous avez un bien à louer, il n'est pas vraiment nickel, il est un peu blindé de courants d'air, la salle de bains est dans les WC plutôt que l'inverse, et les murs décrépis montrent comme qui dirait une petite remontée d'humidité à travers les plaques de plâtre qui s'écaillent. Vos candidats à la location commencent, après s'être montrés globalement satisfaits des qualités du lieu, à regarder un peu plus en détail ce qui pourrait apparaître comme des défauts cachés, et même pas si cachés que ça, et même carrément dissuasifs. C'est là que le neg
se montre particulièrement utile. En plaçant immédiatement la conversation sur le terrain des garanties, où vous avez tout pouvoir de les mettre mal à l'aise, vous leur faite oublier les fissures sous le toit et les taches de moisi dans les coins. Ils seront même trop contents de vous les louer, vos fissures, si vous daignez passer par-dessus tous les défauts que vous leur aurez inventés.

    Finalement, ce que vous avez appliqué, habile agent immobilier, ce n'est pas autre chose qu'un des artifices les plus déplaisants des dragueurs parisiens, celui qui consiste à insulter une fille pour lui dire qu'on la veut, parce que bon, ho, faudrait pas qu'elle croie que tous les mecs sont à ses pieds, non plus, et qu'elle n'a qu'à claquer des doigts. Quiconque a déjà mis les pieds dans la capitale sait bien à quel point ce genre de pratiques met l'ambiance sur le dancefloor, pardon, sur le trottoir, et rend les jeune femmes encore plus "hard to get", puisque méfiantes et fermées suite à ces agressions verbales.

    Le neg rend donc les relations pénibles, tendues et belliqueuses tant dans le domaine des relations - potentiellement - amoureuses que dans celui de l'immobilier. La différence, cependant, c'est que le dragueur a bien peu de chances de parvenir à ses fins s'il manie le neg avec un peu trop d'enthousiasme. Car tout le monde n'a pas besoin d'un homme. Alors que tout le monde a besoin d'un toit. L'agent immobilier, lui, finira donc avec le beurre, l'argent du beurre, et la friture qui va avec.

 

Publié dans Rien sur l'immobilier

Commenter cet article

nashou 02/12/2009 16:17


Je me répète, mais cette article est lui aussi très bein fait !

belle angle de vision, jolie attaque et la fiction devient réalité !


Clown Triste 07/09/2007 14:50

Jerry, chère souris,
Je pensais bien reconnaître cette plume alerte et prompte à me faire sourire. Et votre petite phrase sur les PUA closant des HB HSE H2G ne peut que confirmer !
Même si ce n'est pas le thème du blog, j'ajoute que celui qui lancerait "s*l*ope, tu te crois belle" en croyant dégainer un "neg hit" n'a tout simplement rien compris.
Le ridicule de FTS tient à ceux qui pensent qu'en maniant un jargon ésotérique proche de celui des annonces immobilières ils comprendront tout aux dynamiques des échanges humains.
C.T.

Jerry 07/09/2007 15:28


Et réciproquement, les agents immobiliers qui utilisent des tactiques ambiguës proches de la manipulation draguesque pensent qu'ils font avancer l'humanité.


Achimeo 06/09/2007 19:29

Aaah, la méthode FrenchTouch Seduction... sans doute un des sites les plus ridicules que je connaisse. Le forum vaut lui aussi le détour ! Dire que certains y croient... j'en ai presque de la peine, à vrai dire.
J'ai déjà eu plusieurs fois droit au Neg Hit, mais j'avoue qu'un "S*l*pe, tu te crois belle" a peu de chances de fonctionner avec moi !

Jerry 07/09/2007 15:25


Appliquons la méthode HFR à FTS : on va faire comme si c'était un fake...


personne 06/09/2007 00:13

Spotted !

Jerry 07/09/2007 15:23


Hein? Quoi? Une souris à points?