Il était une fois dans l'est

Publié le par Jerry

   C'était une vieille histoire qui remontait à la surface de la vase où elle était longtemps restée tapie.

   Une vieille histoire qui remontait comme ça sans prévenir, comme par hasard, et qu'il allait bien falloir régler. Parce que des choses comme ça, on peut pas les garder toujours renfermées en son coeur, tu vois, petit, un jour il faut que ça sorte, un jour faut bien régler ses comptes avec le passé.

   ça s'était passé là-bas, à l'est de Paris, dans les vastes plaines envahies par la forêt, là où les hommes se battent encore contre la nature pour imposer leur présence.
Une vieille histoire d'humiliation bue. A l'époque, on n'avait rien pu faire, Tom et moi, on était restés là, impuissants, à boire notre rage, et puis après on avait gardé ça pour nous, en attendant notre heure.

    Et un jour, elle est revenue. Un court message, j'ai tout de suite su que c'était elle au frisson particulier qui m'a parcouru l'échine de là à là. De la pointe des cheveux, que j'ai doux et soyeux, à la pointe du pied, que j'ai petit et tendre. Je sais, j'ai l'échine très longue. Un frisson d'effroi, de haine et de plaisir à la fois. Enfin, je le savais, elle allait payer pour ses actes.

    Le message disait, en substance, "Rendez-vous demain à l'aube sur la plaine, si vous avez quelque chose dans le ventre, bande de chacals, de chacaux, enfin, bande de chiens de prairie à foie jaune."

    Plus exactement, en fait, le message disait "On a réexaminé votre dossier, finalement, rappelez-moi."

    Han han. La vengeance est un plat qui se mange avec les doigts, gringo. Et plein de pimiento aussi.

    Le lendemain, à l'aube, je dégainai mon téléphone. Elle tira la première :
   
    "Ah oui alors pour votre dossier, en fait si vous vous mettez comme seule locataire avec la caution de vos parents et arrière-grands-parents, ça devrait être bon, ou bien alors on peut faire le bail à un autre nom pour quelqu'un qui aurait des meilleures garantiiiies et vous sous-louez plus cher évidemment, et puis vous m'avez pas envoyé votre déclaration d'ISF d'il y a trois ans, alors on fait quoi finalement?"

    Sous ce feu nourri, je restai impassible, et levai mon arme fatale :

    "Non, en fait, on n'est plus intéressés. On a déjà trouvé. Autre chose. Ailleurs."
   
    J'aurais pu dire "on a trouvé mieux, et sans toutes ces conneries". Mais cela aurait été petit et mesquin. Alors ce fut tout.

   Troublée, elle hésita. Nous restions face à face, les yeux dans les yeux, à nous défier du regard sous un soleil de laiton (parce que faut pas déconner, un soleil de plomb, à l'est de Paris, c'est pas tout les jours non plus). Elle tenta alors de m'intimider :

    "Ah ben vous auriez pu appeler pour prévenir, au moins !"

    "Oui, dis-je. C'est vrai. On aurait pu."

    Suivit un grand silence, qu'Ennio Morricone peuplait de quelques accords d'harmonica lancinants.

    Un grand silence, et puis encore un grand silence.

    Elle tenta de garder un minimum de dignité dans la débâcle :
   
   "Mais alors votre dossier, là, j'en fais quoi?"

    J'ai été magnanime. Je n'ai rien répondu.

   Je raccrochai, et nous partîmes, Tom et moi, magnifiques dans le soleil couchant, parce qu'après tout, dans un eastern spaghetti, rien n'empêche que le soleil se couche juste après l'aube, l'important c'est que ce soit joli à l'écran, nous partîmes, magnifiques et sereins, vers notre nouveau monde.

Publié dans Rien sur l'immobilier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nashou 02/12/2009 16:21


je faire simple : L O L


Linowen 10/09/2007 15:25

Mais alors....vous avez enfin trouvé? l'appartement de vos rêves?

Jerry 11/09/2007 17:17


Ah, enfin, quelqu'un de perspicace.


Gorgonzolla 07/09/2007 19:52

Je voulais pas me répandre en félicitations (car je pense à vos chevilles, les z'amis) mais là, quand il faut, il faut.. Bravo pour la mise en scène de vos articles... J'aime vraiment beaucoup... Ougai le chasseur, ou encore l'autre petit moine japonais, et là, Calamity Jerry envoyant ballader un Pied Tendre... Mais où allez vous chercher tout ça???

Jerry 10/09/2007 13:30


Mais tout cela n'est que la stricte vérité, enfin. L'Ile de France, c'est la jungle, que ça soit dit une fois pour toutes.